A Travellerspoint blog

Entries about bus

The long way down – India/ Les peripeties du voyageur

Gearoid/Claire

sunny 37 °C
View Askeaton to Yonder! on g-c's travel map.

28032010187.jpg

The morning of the toughest days travel yet! We woke early on the 2nd of April, got a bus at 9:30 to Trivandrum, I stood for the whole journey because there were no seats left and Lord Claire elbowed her way into a seat. We arrived in a 2 in the day, and it was nothing short of roasting. We both were carrying over 15 kg on our backs, but however, we went to get some grub in the local Indian coffee house, an institution in India for cheap, good food, but no air con and is slightly on the dirty side. Inside, we climbed to the top of the round tower to find seats, we sat opposite a local Indian woman and her daughter who couldn’t help but laugh at the state of the two of us, (mostly Claire). Our waiter came and took our order along with 5 or 6 other tables. He wrote none of the orders down and arrived back with an army of waiters 15 minutes later and got ever order right. Then he moved on to the next 6 tables!

After that little escapade we got our second bus of the day at around 3. This bus got pretty busy. We both stood for most of it. On this bus we met a priest from India, 60 or so. He had a long grey beard and insisted on telling us little nuggets of wisdom. Nice man though. He took pity on the both of us and when we arrived at our next destination Nagercoil, he brought us to a nearby hotel and bought us a welcomed fruit juice and some dinner. We said our goodbyes and thank yous and got our final bus of the day!

It was 6:30 getting on the bus and it was almost fully dark. This bus journey was a mere 1 and 1/2 hours, but we arrived in one of the most touristic towns in India with no accommodation! We were heckled by everyone and we were in no form for it. We eventually found a place to sleep.

5 degrees north of the equator, we finally made it to Cape Comorin, Kanyakumari, the tip of India! What a Day!

Gearoid

Aaaah...Kanyakumari...
Bon, c’est vrai qu’arriver à la pointe sud de l’Inde fait surgir un sentiment d’ “accomplishment”. Se retrouver là ou trois mers se rencontrent, observer le soleil se coucher et se lever sur cette même entendue bleue…
Bla bla bla. Bon, maintenant qu’on est entre nous, je vous le dis : faut le payer son sentiment d’accomplishment !!
Déjà, pas de bus direct. On s’y attendait et en lisant le lonely planet, on se dit que faire Allepey – Trivandrum (3h30) + Trivandrum – Kanyakumari (2h), c’est raisonnable. Il est gentil le lonely planet. Voici notre version.

On est partis d’Allepey à 9h30 et sommes arrivés à Trivandrum à 14h. 1h de plus que prévu pour commencer. On est arrivés sous une cagnasse à faire fondre de l’acier : à peine descendue du bus, mes vêtements étaient trempés de sueur et mes cheveux collaient au cou. Classe. De toute façon, depuis que je suis en Inde, j’ai renoncé à toute possibilité de rester coquette entre 11h et 17h. Bref, nous avons commencé à chercher notre deuxième bus mais au bout de 5 minutes et de 3 litres de sueur, mon estomac a commencé à sérieusement faire la tête. A ce moment là, Gearoid a compris qu’il fallait pas jouer les malins et on a donc filé illico à l’ « Indian Coffee House » (chaine de restos rapides) le plus proche.

Vous connaissez tous ce genre de moments ou vous DEVEZ manger dans les 15 prochaines minutes. Bon, ben imaginez-vous en nage intersidérale, avec un sac de 15 kg sur le dos, mort(e) de faim, arrivant dans un resto dont l’intérieur ressemble à une spirale s’étirant vers le haut (oui l’architecte a du être un peu bourré quand il a conçu les plans). Et imaginez que pour trouver une table de libre, il faut monter jusqu’en haut, au travers d’un couloir de 1m de large (sachant que nous et nos sacs prenons 75cm et que les serveurs passent avec 10 assiettes dans leurs mains). Charmant. Enfin, nous voilà rassasiés et repartis, il est 15h. Deuxième bus, donc.

Ah ben tiens, il n’y a pas de bus direct Trivandrum – Kanyakumari, il va falloir faire la correspondance à Nagercoil. Pas de problème, j’ai mangé, je suis en forme. Combien de temps ? « One hour madam ». Parfait, le bus démarre, il est 15h10. A 15h11, on réalise qu’on n’a pas de place assise. Allez, c’est pas grave, on va rester debout. Et bien heureusement, on a fini par s’assoir (après 45 minutes) car pour un trajet qui devait durer une heure, on est arrivés à 17h30… Ceci dit, on a eu la chance entre temps de voir un magnifique festival hindou éclatant de couleurs, de costumes incroyables et d’éléphants fleuris, parader devant nous ; et la chance de parler à un prêtre de 67 ans sacrément original. Passionné par tous les sujets possibles et imaginables, il nous a fait la papote pendant tout le trajet et nous a même invités à manger un bout à Nagercoil avant qu’on reparte. Voyager sac sur le dos, ca mène vraiment parfois à des situations bien « random » !

Notre pause jus de fruit – idly (pâtés de riz en sauce chutney) terminée, nous avons sauté dans notre dernier bus (ENFIN !!) à 18h30 et comme par hasard, au lieu de durer 20 minutes, le trajet a pris 1h.
Et bien les amis, après 3 bus et 10h dans les transports, nous n’étions pas mécontents d’arriver !! Le choix des hôtels « budget » du lonely planet n’étant pas méga alléchant, on s’est dit qu’on se dégourdirait les jambes en cherchant une chambre sympa. Au bout de deux trous à rats aux murs décrépis, salles de bains dégueu et draps douteux, on s’est rapidement rabattu sur un hôtel « mid-range » parce que comme le dit si bien l’Oréal : ON LE VAUT BIEN !!

Suite des aventures au prochain épisode.

Claire

Posted by g-c 11:50 Archived in India Tagged bus Comments (0)

(Entries 1 - 1 of 1) Page [1]